Bonjour,
Ci-joint le palmarès de notre concours annuel EPLICINA: >>>PALMARES<<<
Cette année, la qualité générale est encore montée d’un cran, tous les films en compétition étaient d’un niveau certain.
Cette fois-ci, le jury à été littéralement séduit par le film « Lettre à Théo », d’Andrée Preschia.
Il faut dire que comme film de genre, il est excellement réalisé quoi qu’en pensent certains.
Je me permet d’écrire ces quelques mots car j’ai entendu des remarques extrêmement désagréables concernant cette nomination…
Que l’on ne soit pas d’accord avec ce classement est une chose, Andrée Preschia en a été la première époustoufflée, mais qu’à cause de cela on se permette de crier bien haut « …c’est dégueulasse (sic) » et ensuite de démolir son film, en est une autre.
Il ne faut pas oublier que les membres du jury acceptent de sacrifier de leur temps pour nous rendre service et que le choix des personnes qui le compose n’a pas l’air aisé du tout.
Je crois que cette année, nous avons eu la chance d’avoir Jean-Pierre Rubens, excellent juré je peux en témoigner, mais il y a ce problème d' »extra-muros », comme on les appelle…
S’il est peut-être souhaitable d’avoir une ou deux de ces personnes pour un regard extérieur, je penses qu’il ne faut surtout pas qu’ils soient en majorité car ce sont des personnes issues du milieu professionnel et donc, naviguant dans d’autres sphères et tout à fait à côté de nos critères et moyens d’amateurs.
J’ai remarqué qu’en gros il y a deux sortes de jurés, tout d’abord les inflexibles qui n’accordent aucune circonstance atténuante aux réalisateurs et ceux qui discutent, non pas pour imposer leur point de vue, mais acceptent les arguments des autres et
sont prêts à reniveler leurs cotations si ceux-ci sont valables.
J’en profite pour vous dire que le pool des jurés dont je fais partie pour la pré-sélection, est unanimement dans la seconde catégorie et tous les débats se font toujours dans la bonne humeur et sans a-priori.
Je penses tout de même qu’il y a une troizième catégorie dans les extra-muros, nous les appellerons « les gentils », ceux qui ne savent pas très bien comment argumenter et donc très influencables par la première catégorie…
Il paraît que le règlement exclus les membres de l’EPLICINA de la composition du jury, ne serait-il pas bon de créer une exception en cas de force majeure (pénurie de jurés internes à la fédération) ?
Et que fait-on du meilleur et du plus fiable des jurys, je veux dire le public ? Il a l’air d’être complètement oublié alors que l’on remet un prix (en plus) pour le premier prix !
Quoiqu’il en soit, on peut chaleureusement féliciter Andrée Preschia et pas seulement pour son film « Lettre à Théo », mais pour tous ceux qu’elle réalise qui sont toujours d’un très très bon niveau !
Remerciements aussi à toute l’équipe du SAM pour l’organisation de cette rencontre qui après tout, est notre fête à tous !

A l’année prochaine.

Marc DURIEUX.